GUINÉE EQUATORIALE: Naissance de la Fondation Constancia Mangue Nsue Okomo

La Fondation Constancia Mangue Nsue Okomo (FCMNO) a été lancée le 15 février lors d’un événement organisé à Malabo auquel ont assisté les Premières dames du Nigeria et de la République du Congo. Nous publions ci-joint le texte intégral du discours prononcé par la Première dame lors de l’événement.

Le lancement de cette fondation a eu lieu samedi 15 février dans l’Hôtel Tres de Agosto de Malabo. Lors de la cérémonie, la Première dame du Nigeria, Aisha Buhari, et celle de la République du Congo, Antoinette Sassou Nguesso, ont soutenu son homologue équato-guinéenne. De son côté, le chef d’État, S. E. Obiang Nguema Mbasogo, a assisté à l’événement en tant qu’invité d’honneur. Les représentants des institutions principales de l’État et du gouvernement ont également assisté, parmi lesquels le secrétaire général du PDGE, Jerónimo Osa Osa Ecoro.

Au début de la cérémonie de lancement les enfants du centre scolaire CANIGE de Malabo ont chanté l’hymne. Ensuite, des messages de soutien et de reconnaissance ont été adressés à Mme Constancia Mangue de Obiang pour ses actions sociales. Tous les intervenants ont reconnu que la nouvelle FCMNO n’est rien d’autres que la continuité du travail réalisé pendant beaucoup d’années par la Docteure Honoris Causa en sciences sociales et humaines et marraine des couches sociales les plus vulnérables de la Guinée équatoriale.

D’après le secrétaire général de la fondation, la FCMNO est une entité apolitique et à but non lucratif dont la seule mission est d’aider à la pleine inclusion sociale des personnes défavorisées et de toutes les personnes ayant des difficultés pour surmonter leurs limitations.

De plus, la création de la nouvelle FCMNO a également accordé à Mme Mangue de Obiang le titre de Membre d’honneur de l’Académie nord-américaine de littérature moderne internationale, dont la remise a été faite par le président de l’Académie équato-guinéenne de la langue espagnole, Agustín Nze Nfumu, qui était accompagné de l’académicien Fernando Ignacio Ondo Ndjeng, pour exercer son action humanitaire en marge de toute circonstance et de toute influence sociale.

La Première dame s’est montrée reconnaissante du soutien moral et de l’appui reçu pour la création de cette fondation et dit clairement que l’institution envisage d’exprimer le sentiment de solidarité que doit caractériser tout homme pour que le bien qu’on fait aux autres soit le reflet de nos cœurs, « c’est pourquoi la fondation est le bon endroit pour pratiquer le sentiment d’amour aux autres », a-t-elle affirmé.

Quelques instants après, la Première dame du Nigeria, Aisha Buhari, a remis une statuette commémorative à Mme Mangue de Obiang. La cérémonie s’est terminée par la signature du procès-verbal de la fondation par le directeur général de la société civile, le secrétaire général
de la FCMNO et la fondatrice.

Initiatis (presse présidentielle)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *