FRANCE – DÉBARQUEMENT DE PROVENCE : OUATTARA et CONDÉ présents au 75ème anniversaire

Les chefs d’Etats ivoirien et guinéen, Alassane OUATTARA et Alpha CONDÉ, ont été invités par leur homologue français Emmanuel macron, pour prendre part aux cérémonies du 75eme anniversaire du débarquement de Provence, commémoré ce 15 août 2019. 

Une invitation mal perçue par certains observateurs qui pensent que Ouattara et condé sont allé en France, pour discuter avec l’Elysée sur leurs potentielles candidatures aux prochaines élections présidentielles, dans leurs pays respectifs. En effet, les deux hommes qui ont déjà fait deux mandats à la tête de leur pays, n’ont plus le droit de briguer un troisième, sauf s’ils décident de changer la constitution.

Alassane Ouattara, qui maintient le suspense sur sa candidature à cette élection en côte d’ivoire, avait clairement fait savoir à son peuple lors d’une interview à la veille de la fête nationale, que « la loi fondamentale adoptée en 2016 autorise deux mandats présidentiels, mais cette disposition est sujette à interprétation… J’aurai 78 ans l’année prochaine, mes médecins me disent que je suis en parfaite santé ».

Alpha Condé, quant à lui ne s’est pas encore prononcé sur la présidentielle de 2020. Mais bon nombre d’observateurs estiment que son silence serait synonyme de son désir de ne pas vouloir quitter le pouvoir. Ceci en s’appuyant sur une nouvelle Constitution, préparée et annoncée à maintes reprises.

Alpha CONDÉ (président Guinéen) et Alassane OUATTARA (président Ivoirien) entrain de se saluer au 75ème anniversaire du débarquement de Provence.

L’attitude des deux hommes laissent alors à croire qu’ils souhaiteraient rester à la magistrature suprême. Pour ce faire, il faut tenter de convaincre Emmanuel Macron du bien-fondé du changement constitutionnel et de leur maintien au pouvoir. Parce qu’ils sont conscients selon des sources proches, que c’est l’Elysée qui décide de qui dirige en Afrique.

Durant leurs séjours en France, alpha condé lors de la cérémonie du 75e anniversaire du débarquement de Provence, a tenu un discours dans lequel il rendait hommages aux africains qui ont perdu la vie pendant cette guerre, pour donner la victoire à la France. Il l’a prononcé au cimetière où reposent 464 combattants de la première armée française qui était à 90% constituée des africains.

Marthe Estelle UM

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *